Article rédige le : 15 août 2011
Dernière mise à jour : 16 août 2011

Bordeaux passe en régie public le 1er janvier 2019

Le marché de l’eau sera retiré à la Lyonnaise en 2018, trois ans avant son terme normal.
La CUB reprendra la gestion de l’eau en régie.

La gestion de la ressource en eau, l’un des plus gros champs de compétence de la Communauté urbaine de Bordeaux (CUB), est à l’aube d’une révolution. La CUB vient en effet de voter, le 8 juillet 2011, le retour en gestion directe de cet énorme domaine d’intervention, qui avait été délégué à la Lyonnaise des Eaux en 1991, sous la mandature de Jacques Chaban-Delmas, pour une durée de 30 ans. À compter du 31 décembre 2018, la gestion de l’eau (distribution et assainissement) ne sera plus confiée à un géant industriel privé, mais assurée en régie par la CUB elle-même.

Un choix politique

Actuellement, le marché est divisé en deux : la Lyonnaise des Eaux est attributaire de l’adduction jusqu’en 2021, mais l’assainissement arrive à terme fin 2012. Ce qui a été voté le 8 juillet 2011, c’est le lancement d’une délégation de service public transitoire pour le seul assainissement, couvrant la période 2013-2018. La régie prendra la suite le 1er janvier 2019. Elle prendra ainsi l’assainissement mais aussi l’adduction, dont le contrat avec la Lyonnaise sera donc dénoncé trois ans avant son terme normal.

Selon le groupe EELV, cette dénonciation contraindra la CUB à verser des pénalités à la Lyonnaise des Eaux, entre 50 et 70 millions d’euros. D’où le vote en demi-teinte des écologistes, qui ont dit oui au passage en régie, mais se sont abstenus concernant la délégation de service public transitoire pour l’assainissement. Selon eux, il était possible de passer l’assainissement en régie dès le 1er janvier 2013, et de faire de même pour l’adduction d’eau en 2018. Les écologistes n’ont pas caché leur déception sur ce point.

source et suite de l’article

Les commentaires sont fermées.