Contrôle sanitaire des eaux destinées à la consommation Humaine

J’ai découvert le rapport d’analyse de l’eau de l’année 2010 de la commune de Belin-Beliet à l’adresse suivante : Contrôle sanitaire des eaux destinées à la consommation Humaine grâce aux informations de Bernard et ce que j’ai constate c’est que ce rapport est relativement « léger ». J’ai commence à m’interroger sur cette légèreté…

Ayant récemment appris que 16 millions de consommateurs d’eau en France consomment une eau très chargé en sulfate d’Aluminium Al2(SO4)3 qui est connu pour multiplier le risque de contracter la maladie d’Alzheimer par 2 dans les régions où l’eau contient plus de 100 µg d’aluminium par litre d’eau potable, j’ai me suis posé la question pourquoi la détection de l’aluminium n’était pas listé dans ce rapport?  Cette question à déclenché mon intérêt d’approfondir la recherche sur internet.

Ce que j’ai trouvé me laisse perplexe! J’ai du constater qu’il y à un grand nombre de communes et villes  affichent des rapports d’analyse d’eau qui tiennent seulement sur une page A4. En clair il’s ne cherchent pas grand chose, ou on nous cache bien de choses, ainsi les résultats des analyses ont bien plus de chances pour être favorables pour la société exploitant l’eau mais certainement pas pour le consommateur.

Heureusement il existe en France encore des communes et villes qui publiant des rapports bien plus minutieux! Voici pour preuve le rapport de la ville Auxerre :  Résultat de l’analyse d’eau

Sa saute dans les yeux, le rapport comporte 6 pages! Mais un long rapport n’empêche pas qu’il y à des moments ou les normes sanitaires sont dépassé comme démontre c’est article de presse.

Sachant que la loi actuelle autorise jusqu’à 200 µg / litre d’Aluminium dans l’eau dit « potable », sans parler des dérogations préfectorales qui autorisant de dépasser les 200 µg / litre … dans certaines régions en France on dépasse par fois le 1000 µg /litre ! Les mesures en Aluminium et en plomb sont tout simplement absent dans le rapport de Belin-Beliet, sans parler d’autres nombreux éléments?