Bactérie Eceh – L’hypothèse de la pollution due à l’extraction du gaz de schiste

Bactérie tueuse Escherichia coli ( Eceh ) en Allemagne : la folle hypothèse du gaz de schiste

Un nouveau décès lié à la bactérie a été signalé mercredi 1er juin en Allemagne par le ministère de la Santé de l’Etat de Basse-Saxe (nord), portant à 17 le nombre de décès dus à l’épidémie.

Les habitants de Basse-Saxe, où se situe la ville de Söhlingen, s’inquiètent depuis quelques temps déjà des conséquences sur leur santé de l’extraction du gaz naturel par la société américaine ExxonMobil. Des sols et des nappes phréatiques sont en effet pollués par du mercure et du benzène, méthane dans l’eau du robinet… Inquiétude renforcée depuis qu’ils savent que la multinationale envisage d’explorer les gisements de gaz de schiste dans la région. Pour le moment, seuls des prélèvements dans le sol et dans l’eau ont été effectués, à proximité des installations extractives de gaz de schiste.

Pour lire la suite veuillez cliquer << ici >>

Hypothèse « folle »

Le professeur français André Picot, toxicologue de haute volée, suggère dans une interview (pour le lire cliquez ici) une autre explication, dont il dit lui-même qu’elle est « folle ». Il se demande si les forages concernant les gaz de schiste qui viennent de commencer en Basse-Saxe n’ont pas quelque chose à voir avec cette épidémie.

Il est vrai qu’il a créé une association (ATC) à la frontière entre toxicologie et chimie et qu’il vient de publier un rapport sur les gaz de schiste, où il explique ce que dégage leur extraction et pourquoi il existe des pluies d’oiseaux morts.